La bataille de la Somme, 1916

La bataille de la Somme et ses 141 jours de combat de juillet à novembre 1916, a été l’un des événements les plus marquants de la Première Guerre mondiale.

L’offensive de la Somme avait été planifiée comme le principal effort des Alliés sur le front occidental en 1916, mais le début d’une bataille acharnée entre les forces françaises et allemandes à Verdun en a donné le rôle principal à l’armée britannique.

Après une intense semaine de bombardement des positions allemandes, l’infanterie part à l’assault à 7h30, le 1er juillet 1916, lors d’une claire matinée d’été.

Malgré des progrès au sud, les troupes d’assaut ont du mal à surmonter les formidables défenses au nord, dont beaucoup avaient survécu au barrage d’artillerie. À la fin de la première journée, on compte parmi les pertes quelques 57.000 soldats britanniques et du Commonwealth, et 2.000 Français. Plus de 19.000 d’entre eux perdront la vie.

L’offensive a continué les mois suivants. Des hommes des quatre coins de la Grande-Bretagne et de tout l’Empire y ont pris part. Des deux côtes, d’énormes quantités d’hommes et de munitions ont été engagées dans la lutte.

Lorsque l’offensive s’est arrêtée en novembre, plus de 1 000 000 de soldats britanniques et du Commonwealth, français et allemands ont été blessés, capturés ou tués.

Le Mémorial franco-britannique de Thiepval de la CWGC

Commémorer les défunts

Aujourd’hui, les cimetières et monuments construits et pris en charge par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth (CWGC) incarnent le coût humain de la bataille, et reflètent les combats qui ont eu lieu sur le champ de bataille de la Somme pendant la guerre.

Quelques 150.000 militaires du Commonwealth sont enterrés dans 250 cimetières militaires et 150 cimetières civils de la région. Plus de 100.000 autres ne furent jamais retrouvés ou identifiés. Ils ne sont pas oubliés pour autant car leurs noms sont marqués sur six monuments commémoratifs dédiés à ceux dont les tombes ne seront jamais connues.

Le Mémorial de Thiepval – Le Mémorial des disparus de la Somme

Le Mémorial de Thiepval est le plus grand Mémorial de guerre du Commonwealth dans le monde. Il commémore plus de 72.000 hommes qui ont perdu la vie dans le secteur de la Somme entre 1915 et mars 1918 et pour plus de 90% d’entre eux lors de la bataille en 1916.

Le monument haut de 45 mètres se dresse sur une crête juste au sud du village de Thiepval – une position allemande fortifiée sur le front de la Somme en 1916. L’édifice en brique repose sure 16 piliers de pierre. Sur chaque pilier se trouvent des panneaux sur lesquels sont inscrits les noms des disparus. Le Mémorial a été conçu par Sir Edwin Lutyens, l’un des trois principaux architectes employés par la CWGC. Les travaux sur le Mémorial ont commencé en 1928 et celui-ci a été inauguré le 1er août 1932 par Edward, Prince de Galles.

Le Mémorial de Thiepval est à la fois un mémorial pour les disparus et un monument commémorant l’alliance durable entre l’Empire britannique et la France. A côté du Mémorial se trouve un cimetière avec un nombre égal de tombes du Commonwealth et de tombes françaises, couvrant l’ensemble du champ de bataille de la Somme.

Pour plus d’informations sur le travail de la CWGC et le Mémorial de Thiepval, veuillez consulter le site suivant: www.cwgc.org